Histoire, Généalogie...

...Phaléristique,
Passion

ÉDITION PAPIER ET ÉLECTRONIQUE
EN HISTOIRE, GÉNÉALOGIE, HÉRALDIQUE, PHALÉRISTIQUE ET RÉGIONALISME

Accueil •  Nous écrire  •  Commander en ligne  •  En librairie



HISTOIRE
Ancien Régime, Empire, République

501e Régiment de chars de combat de Tours
Historique du 1er BCC
Hommes & Matériels. 1939-1940.

Un bataillon de chars, c'est un ensemble de matériels en mouvement, mais c'est surtout 550 à 600 hommes. Les auteurs ont privilégié la recherche, puis la rencontre avec leurs familles et la collecte des photographies, documents, souvenirs qu'ils ont laissés. Un millier de photographies, des centaines de pages de textes, lettres, journaux ont été ainsi compilés et rapprochés d'une centaine de cartons et dossiers d'archives militaires. Cinq années de travail ont été nécessaires pour mener à bien cette quête et l'analyse de ses résultats.
Les photographies recueillies ont permis d'identifier tous les officiers, une grande partie des sous-officiers et chasseurs et la quasi-totalité du matériel militaire ou de réquisition. Les 45 chars du bataillon ont fait l'objet d'une recherche particulière pour identifier leur immatriculation, totem et affectation, ainsi que leur sort au combat.
Le résultat constitue certainement l'ouvrage ultime sur ce bataillon de chars. Les auteurs nous apprennent tout ce qu'il est possible de savoir aujourd'hui sur ses matériels et ses hommes, son activité au jour le jour, voire à chaque instant pour les moments cruciaux. …suite.
Pour en savoir plus et le consulter, cliquez sur la vignette du livre.

   

Mémorial d'un grognard
Élie Picard (1779-1859)

Picard, que rien a priori ne devait conduire loin de sa bonne ville de Loches en Touraine, connaîtra, souvent dans l'ombre de Napoléon, une destinée certes glorieuse mais fréquemment inhumaine. Le plus grand des hasards lui a permis de survivre à des souffrances auxquelles peu d'entre nous auraient résisté.
Extraordinairement confiant, tout au long de ces quinze années durant lesquelles il sillonne­ une grande partie de l'Europe (Autriche, Prusse, Pologne, Espagne...), il prend soin de rédiger sur de simples feuillets les souvenirs que lui inspirent le cours de la vie et les batailles illustres où, dans l'ombre de l'Empereur, il participe à sa gloire et à celle de la France.
Pour avoir été détenu par les Espagnols sur les pontons de Cadix, de Portchester et, pire encore, dans l'île de Cabrera considérée comme le premier camp de concentration de l'Histoire, il n'existe pas de meilleur témoin de toutes ces souffrances endurées au nom de la guerre.
…suite.
Avec une préface de Jean Tulard
Pour en savoir plus et le consulter, cliquez sur la vignette du livre.

   

Femmes de l'ombre en Touraine

Dans cet ouvrage, ce sont plus de 80 femmes de Touraine qui défilent devant nos yeux, jeunes filles, célibataires, épouses, mères, chacune ayant joué à sa manière un rôle dans la résistance à l'occupant allemand durant la Seconde Guerre mondiale.
Politiquement engagées ou mues par le désir de servir leur pays, ou encore par simple humanité en aidant les pourchassés, elles agissent selon leurs moyens, dans l'ombre d'un mari, d'un père, d'un frère, quelquefois au contraire comme véritable moteur de la famille, quelquefois seules, voire en opposition avec leur famille. Avec un courage inouï, elles affrontent, comme les hommes, les pires dangers et subissent les mêmes peines : arrestation, tortures et déportation.
Ce livre ne rend pas seulement hommage, en les citant, aux femmes engagées dans la Résistance, il dresse un portrait de chacune d'entre elles, s'appuyant sur des personnes identifiées, nommées, auxquelles il donne un visage, dont il décline l'état civil, les mérites et distinctions officielles, et dont il illustre les biographies de très nombreux documents ou photos d'époque fournis par les familles et souvent inédits. …suite.
Pour en savoir plus et le consulter, cliquez sur la vignette du livre.

   

Anecdotes historiques de Touraine

Un Tourangeau pendu à Montfaucon ; le séjour de Jeanne d'Arc à Tours ; l'épouvantable tremblement de terre de 1579 ; le sac de Faye-la-Vineuse : les « possédées » de Chinon ; la bête de Benais ; Jean-Jacques Rousseau à Chenonceau : le bourg de Cormery emporté par les eaux ; l'hiver noir à Manthelan ; la guillotine à Descartes ; la saga du crâne de Descartes ; Balzac victime d'un coup de sang à Saché ; les Prussiens à Château-Renault ; faux comte et faux tableaux à Saint-Cyr ; un Lochois invente les cures de sommeil ; le wagon « historique » de Langeais ; la double attaque du fourgon postal Loches-Tours, etc.
Ce sont plus de cent cinquante faits historiques, faits divers, anecdotes et portraits de Touraine du vie au xxe siècle, collectés depuis plus de vingt ans par Bernard Briais, qui sont rassemblés dans cet ouvrage. …suite.
Pour en savoir plus et le consulter, cliquez sur la vignette du livre.

   

TOURS, au fil de l'Histoire

Tours fut créée ex-nihilo par les Romains pour contrôler la région et y répandre leur civilisation. Avec l'arrivée du Christianisme, la ville devint, grâce au tombeau de saint Martin, une des principales métropoles religieuses du Moyen Âge. Elle comptait plusieurs monastères prestigieux, lieux phares de la foi, mais aussi pôles culturels de première importance. Ce sont leurs ateliers de copistes qui diffusèrent dans toute l'Europe une nouvelle écriture, la minuscule caroline, véritable révolution dans la calligraphie.
Tours devint aussi, au XVe siècle, une capitale politique avec l'installation, plus ou moins permanente, des rois de France. Louis XI, le plus présent d'entre eux, aimait s'en dire « citoyen ».
Lorsque la monarchie quitta les bords de Loire pour l'Île de France, Tours conserva un rôle administratif important en prenant la tête d'une généralité qui regroupait plusieurs provinces... …suite.
Pour en savoir plus et le consulter, cliquez sur la vignette du livre.

   

TOURS throughout History

Tours was created ex-nihilo by the Romans to control the region and spread their civilisation within. With the advent of Christianity, the city became one of the principal religious metropolis' of the Middle Ages, thanks to the tomb of Saint Martin. The city counted several prestigious monasteries, beacons of the faith and cultural poles of highest importance. Their copyists' manuscript workshops spread a new type of writing throughout Europe, "tiny caroline", which was a true revolution for calligraphy.
Tours also became a political capital during the 15th century with the quasi-permanent presence of the Kings of France and their courts. Louis XI, the most present of them, enjoyed calling himself a "citizen" of the city.
Despite the Monarchy leaving the banks of the Loire to settle in the Ile de France, Tours preserved an important administrative role by becoming the head of a generality which was made up of several provinces... …more.
Click on the book to know more about it and browse it.

   

AMBOISE, au fil de l'Histoire

Rares sont les villes comme Amboise qui peuvent présenter en si peu d'espace les vestiges de plus de deux mille ans d'histoire ! Une histoire commencée quelques siècles avant notre ère avec l'installation des Gaulois sur le plateau des Châtelliers, et qui connut ses heures de gloire à la Renaissance, lorsque les rois de France se firent construire ici, au c¦ur de la Touraine, un somptueux château. C'est à quelques pas de cette royale demeure, au manoir du Clos Lucé, que le génial Léonard de Vinci, répondant à l'invitation de son ami François Ier, vint s'installer et vécut ses dernières années.
L'oppidum des Châtelliers, le château royal, le manoir du Clos-Lucé, la pagode de Chanteloup, les « greniers de César », la chapelle Saint-Hubert, l'église Saint-Denis, la porte de l'Horloge, les quais de la Loire, la place Michel-Debré, la fontaine de Max Ernst... autant de jalons qui nous guident de siècle en siècle dans le long passé de la ville et dans celui du pays tout entier... …suite.
Pour en savoir plus et le consulter, cliquez sur la vignette du livre.

   

AMBOISE throughout History

Amboise is one of the few towns where it is possible to see more than 2000 years of history displayed in such a small area altogether. It started a few centuries BC, when some Gallic tribes settled on the plateau of Les Châtelliers. The town later had its glory days in the Renaissance, when the kings of France built there, in the heart of Touraine, a sumptuous château. Not far from the royal residence, the genius Leonardo Da Vinci moved into the manor of the Clos-Lucé, at his friend King Francis I's bidding, to live his final years.
The oppidum in Les Châtelliers, the Château of Amboise, the Manor of the Clos-Lucé, the Pagoda of Chanteloup, "Caesar's Granaries", the Chapel Saint-Hubert, the Church Saint-Denis, the Porte de l'Horloge, the Loire riverbanks, the Place Michel Debré, Max Ernst's fountainŠ All of these are milestones guiding us through the centuries of the town's long history, but also through the history of France... …more.
Click on the book to know more about it and browse it.

   

LOCHES, au fil de l'Histoire

La ville de Loches s'est développée au pied d'une des plus redoutables forteresses du Moyen Âge, possession d'abord des puissants comtes d'Anjou puis des Plantagenêts avant d'entrer dans le domaine des rois de France.
Au cours de la guerre de Cent ans, Charles VII y reçut Jeanne d'Arc puis sa maîtresse, la belle Agnès Sorel, tandis que son fils, le futur Louis XI, grandissait à l'abri des puissantes murailles de cette citadelle tourangelle.
De ses rendez-vous avec l'Histoire, Loches conserve, à l'intérieur de la double ceinture de ses remparts, de nombreux monuments: donjon, « logis royal », église Saint-Ours, hôtel de ville, tour Saint-Antoine, « Chancellerie », portes fortifiées, etc. On y trouve aussi, le long des vieilles rues aux pavés... …suite.
Pour en savoir plus et le consulter, cliquez sur la vignette du livre.

   

LOCHES throughout History

The town of Loches developed just below one of the most formidable medieval fortresses, which first belonged to the powerful Counts of Anjou, and then to the House of Plantagenet, before it became property of the kings of France.
In this town, Charles VII received Joan of Arc during the Hundred Years' War. Later, Loches would also be where he saw his mistress, Agnes Sorel, while his son, who was to become King Louis XI, grew up sheltered by the mighty walls of the citadel.
From these encounters with History, Loches, within its double ramparts, has retained several monuments: the keep, the Royal Lodge, the church Saint-Ours, the townhall, the Tour Saint-Antoine, the "Chancery", the fortified gates. Strolling down the old cobbled streets that time has worn smooth, you will also find venerable houses, bearing witness to bygone centuries …more.
Click on the book to know more about it and browse it.

   

© 2009, PBCO reproduction de tout ou partie soumise à accord écrit préalable